MediaMed



MediaMed - menu

ANESTHÉSIE - RÉANIMATION


Le pneumothorax à la maison ?
MediaMed Informations en anesthésie

Le pneumothorax est défini par la présence d’air dans l’espace pleural, entre les plèvres pariétales et viscérales, avec, en conséquence, un collapsus partiel ou complet du poumon. Sa prise en charge thérapeutique demeure controversée.

Le traitement conventionnel consiste en un drainage de l’air, par le biais d’une exsufflation à l’aiguille ou par la mise en place d’un drain en position axillaire. Cependant, certaines équipes préconisent un traitement conservateur sans aucun geste réalisé.


Pneumothorax.
Crédit image : Beauté vecteur créé par brgfx - fr.freepik.com.

Dans cette étude multicentrique de non-infériorité en ouvert, publiée le 30 janvier 2020 dans The New England Journal of medicine, Simon G.A. Brown et al. ont comparé l’évolution des patients hospitalisés pour un pneumothorax spontané, non compliqué, de taille modérée à importante, selon qu’ils avaient bénéficié d’un traitement conservateur ou d’un drainage.

Le traitement conservateur pourrait être une option thérapeutique pertinente

Le critère de jugement principal était la ré-expansion pulmonaire à la huitième semaine. Afin de réaliser cette étude, entre juillet 2011 et mars 2017, 316 patients ont été inclus : 154 d’entre eux dans le groupe interventionnel et 162 dans le groupe conservateur.

Les résultats de cette étude ont objectivé une résolution du pneumothorax pour 129 des 131 patients du groupe interventionnel (98,5 %) et pour 118 des 125 patients du groupe conservateur (94,4 %), soit une différence de - 4,1 % avec un intervalle de confiance à 95 % : - 8,6 à 0,5 et p = 0,02.

L’analyse des résultats des études de non-infériorité peut être délicate. En effet, selon les bornes de l’intervalle de confiance, défini a priori par les auteurs, les résultats peuvent ou non être statiquement significatifs.
En dépit des biais inhérents à ce type d’étude, avec notamment le problème de la gestion des perdus de vus, et malgré un critère de jugement principal manquant de robustesse, ces résultats indiquent qu’un traitement conservateur pourrait être une option thérapeutique pertinente dans la prise en charge des pneumothorax spontanés et non compliqués, modérés à grands.

Paul Desforges
06 04 2020

Bookmark and Share

Source


Les pages professionnelles MediaMed Pages Professionnelles
Informations santé
Informations public