MediaMed



MediaMed - menu

MediaMed Informations en infectiologie

INFECTIOLOGIE

Traitement par les fluoroquinolones et risque accru de dissection et d'anévrisme aortique

Les fluoroquinolones sont des antibiotiques très utilisés à travers le monde. Leur utilisation est associée à un risque connu de pathologies tendineuses, la plus répandue étant la rupture du tendon d’Achille, via des mécanismes conduisant à la dégradation de collagène et d’autres composants de la matrice extracellulaire en stimulant l’activité de métalloprotéines matricielles, en diminuant la production de novo de collagène et en favorisant les réactions de stress oxydatif au sein des cellules tendineuses. De récentes études observationnelles ont suggéré que l’usage de fluoroquinolones pourrait être associé à un risque accru d’anévrisme ou de dissection aortique.

Un lien entre l’utilisation de fluoroquinolones et le risque de dissection ou d'anévrisme aortique a été cherché dans le cadre de cette étude nationale suédoise de cohorte en comparant l’usage des fluoroquinolones à celui d’un autre antibiotique : l’amoxicilline.


Crédit image : Iroises communication


Entre juillet 2006 et décembre 2013, 360 088 utilisations de traitement par fluoroquinolones (dont 78 % de ciprofloxacine) ont été comparées à celles d’amoxicilline (ratio 1:1). L’usage de scores de propension a permis l’appariement de chaque sujet traité par fluoroquinolones à un sujet traité par amoxicilline ayant un score de propension identique ou proche. Le critère de jugement principal, estimé à l’aide du hazard ratio (HR) avec le modèle de Cox, a été la première mise en évidence diagnostique de dissection ou d’anévrisme aortique, incluant les anévrismes thoraciques, thoraco-abdominaux et abdominaux (avec ou sans rupture) ou une dissection aortique, ayant mené à une admission à l’hôpital ou au décès dans les soixante jours suivant l’instauration du traitement.


Durant cette période à risque de deux mois, le taux de dissection ou d’anévrisme aortique a été de 1,2 cas pour 1 000 personnes-année (PA) parmi les utilisateurs de fluoroquinolones et de 0,7 cas pour 1 000 PA au sein des utilisateurs d’amoxicilline. L’usage de fluoroquinolones a été statistiquement associé à un risque accru de dissection ou d'anévrisme aortique (HR : 1,66 ; intervalle de confiance à 95 % [IC] = 1,12-2,46), avec une différence absolue estimée à 82 cas de dissection ou d’anévrisme aortique après soixante jours pour un million de traitements (IC : 15-181). Cette association a été largement dominée par l’anévrisme aortique (HR : 1,90 ; IC : 1,22-2,96, pour l’anévrisme contre (HR : 0,93 ; IC : 0,38-2,29, pour la dissection aortique).

L’analyse de cette étude nationale suédoise concernant l’association entre les fluoroquinolones et le risque de dissection ou d’anévrisme aortique, en comparaison à l’utilisation d’amoxicilline, a montré que l’utilisation de fluoroquinolones était associée à une augmentation de 66 % du risque de dissection ou d’anévrisme aortique dans les soixante jours suivant l’instauration du traitement. Même si la différence absolue de risque est apparue relativement faible, ces résultats doivent tenir compte de l’usage très répandu des fluoroquinolones dans la population générale.

Marjolaine Baude
06 01 2019

Source


Voir aussi :
- Fluoroquinolones : attention au risque vasculaire
une autre lecture du même travail par Paul Desforges.

Les pages professionnelles MediaMed Pages Professionnelles
Informations santé
Informations public